Aller au contenu principal
Share this page

Le secrétaire général de l’Hadopi

Jean-Michel Linois Linkovskis, secrétaire général de l'Hadopi, a été nommé par le Président de la Haute Autorité. Sous son autorité, il est en charge du fonctionnement et de la coordination des services. 

Son rôle

Sous l'autorité du président, le secrétaire général est chargé du fonctionnement et de la coordination des services. A ce titre, et dans le cadre des règles générales fixées par le collège, le secrétaire général a qualité pour gérer le personnel. Dans les matières relevant de sa compétence, le secrétaire général peut déléguer sa signature dans les limites qu'il détermine et désigner les agents habilités à le représenter.

Le secrétaire général peut, par délégation du président, tenir la comptabilité des engagements de dépenses dans les conditions définies par le règlement comptable et financier.

Le secrétaire général désigne les experts mentionnés à l'article L. 331-19 après avoir recueilli l'avis de la commission de protection des droits lorsque ceux-ci lui apportent leur concours.

Le président peut lui déléguer sa signature pour : 

  • liquider et ordonnancer les recettes et les dépenses ;
  • passer au nom de celles-ci tous contrats et marchés ;
  • recruter le personnel et fixer ses rémunérations et indemnités ;
  • tenir la comptabilité des engagements.

Il s'appuie, dans l'exercice de ses fonctions, sur le secrétaire général délégué.

Depuis le 1er février 2017, le secrétaire général de la Haute Autorité est Jean-Michel Linois-Linkovskis.

Son parcours

Photo de Jean-Michel Linois LinkovskisJean-Michel Linois Linkovskis a rejoint l'équipe de l'Hadopi en 2017.

Né en 1956 à La Haye (Pays-Bas). Diplômé de l’Institut national agronomique Paris-Grignon, Docteur en géographie économique, élève à l'École nationale d'administration (Ena) (promotion Solidarité, 1981-83), diplômé de l'ENSPTT, à la direction du réseau national à France télécom (1984-86), Chef du département de l'organisation et des systèmes d'information au ministère de la Culture et de la Communication (1987-88), Directeur financier à International Telecommunications Satellite Organization (Intelsat) (1989-92), Sous-directeur des activités spatiales à Le Blanc de Nicolaÿ Reassurance-International Space Brookers (1992-93), Chef du service des affaires internationales au ministère de l'Industrie, des Postes et Télécommunications (1993-97), à la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (Datar) (1998-2002), Conseiller au cabinet de Jean-Paul Delevoye (ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l'Etat et de l'Aménagement du territoire) (2002-04), Directeur adjoint du cabinet de Claudie Haigneré (ministre déléguée aux Affaires européennes) (2004-05), Conseiller diplomatique au cabinet de Xavier Bertrand (ministre de la Santé et des Solidarités) (2005), Contrôleur général économique et financier au ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie (2005), Responsable adjoint auprès de François d'Aubert, Ambassadeur, Haut représentant pour la réalisation en France du projet ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor) (2006-07), Conseiller diplomatique au cabinet de Nathalie Kosciusko-Morizet (secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie) (2007-08), Représentant français pour les projets régionaux d'aménagement hydraulique de la mer morte (2008-2010), directeur Russie et conseiller référent du pôle développement des entreprises, concurrence et consommation du GIP ADETEF (devenu Expertise France) (2011-2013), membre de la mission écologie et développement durable du service du Contrôle général économique et financier, au ministère de l’Economie et des Finances (octobre 2013-janvier 2017).